L’Usep-SV, informée par ses adhérents de la Réunion, exprime sa plus vive inquiétude suite au vote du budget 2020 de la Région Réunion le 30 janvier dernier, qui annonce une baisse globale de – 39% (soient plus de 5 millions d’euros) des financements de la collectivité attribués au secteur de l’art et de la culture. 

La ventilation sectorielle de cette baisse brutale et inique est la suivante : – 31 % pour les salles de spectacles, – 73 % pour les associations culturelles, – 100 % pour l’aide à l’export, – 72 % pour l’enseignement artistique (hors Conservatoire à Rayonnement Régional), – 27 % pour l’investissement… 

Ces coupes budgétaires sont non seulement sans précédent, mais totalement inattendues tant la culture devait être préservée et restait présentée par la Région Réunion comme « le cœur de son projet de développement pour La Réunion » (1).  De plus, cette décision budgétaire incompréhensible s’inscrit en rupture totale avec le travail de co-construction investi par les représentants de la filière locale depuis de nombreuses années (Schémas Régionaux d’Orientation, Accord Cadre Emploi-Formation dans le spectacle vivant, dispositifs d’aide à la création, Pass Culture lycéens et apprentis, LabEurope Réunion etc…).

Face à la forte et immédiate mobilisation du secteur, regroupée notamment au sein de KOLET’ (plateforme socioprofessionnelle du spectacle vivant), le président de la Région s’est engagé dans un courrier officiel à réabonder (le budget) pour retrouver le niveau habituel et conséquent de la Région (…) dans le cadre d’un prochain examen budgétaire en juin prochain. »

Il s’avère que l’annonce de cette Décision Modificative reste conditionnée à la capacité qu’aura la collectivité à dégager des recettes. Dans le contexte actuel et au regard des arguments comptables énoncés par la collectivité, cette probabilité reste des plus aléatoires et le secteur des arts et de la culture réunionnais demeure très inquiet pour son avenir et fragilisé dans la mise en œuvre de ses projets de l’année 2020. Il ne peut se satisfaire de l’annonce du président qui reporte à juin ce qui aurait dû relever du budget primitif pour 2020. D’ici là, beaucoup d’acteurs de notre secteur auront été ruinés !

Ce coup d’arrêt violent décidé par la Région Réunion aura inéluctablement des répercussions dramatiques sur l’ensemble d’un écosystème culturel local déjà vulnérable (annulations à effet immédiat de créations de spectacles, de programmation et de manifestations, pertes d’emplois (permanents et intermittents), cessation d’activités, perte de débouchés pour les nouveaux entrants, cloisonnement de l’île, absence d’export, assèchement des projets artistiques et culturels avec l’Éducation nationale, la Santé, la Justice, le tissu associatif…) mais aussi par ruissellement sur les prestataires de l’hôtellerie-restauration, du tourisme, des transports, des médias, de la formation professionnelle, etc.

C’est une part de l’âme de La Réunion qui est ainsi mise en danger sur un territoire où le seul spectacle vivant compte plus de 200 structures et 1.200 professionnels, acteurs économiques à part entière qui œuvrent au rayonnement de la culture réunionnaise.

L’Usep-SV, demande une réunion d’urgence au niveau local, avec le président de la Région Réunion, pour trouver des solutions immédiates avant la DM de juin. Il va interpeller le gouvernement – Ministre des Outre-mer / Ministre de la Culture / Ministre de l’Intérieur / Premier ministre – afin de comprendre la situation budgétaire de la Région Réunion, dont les explications financières ont de quoi surprendre. Il appelle tous les acteurs de la Réunion à rester mobiliser et à interpeller les élu.e.s et les candidat.e.s aux prochaines élections municipales, dont les décisions budgétaires régionales vont impacter lourdement les collectivités prochainement renouvelées.

 

            Paris, le 26 février 2020

 

(1)  in Réunion Magazine « L’Identité Culturelle Réunionnaise » – Nov. 2019.

 

Télécharger le communiqué de presse